On vous a déjà parlé de Social selling mais l’idée ne vous a pas particulièrement tenté ? Et si on vous disait qu’une partie de cette méthode pourrait vous être d’une grande aide ? Car si certains aspects du social selling posent problèmes à certaines TPE et PME, d’autres composants de ce concept peuvent être particulièrement bénéfiques pour une marque.

Pour y voir plus clair, nous avons défini de façon claire et concise le social selling. C’est l’occasion pour nous d’expliquer quels éléments d’une telle stratégie peuvent être de véritables atouts et quels éléments nous conseillons de laisser de côté.

 

 

Qu’est-ce que le social selling ?

De façon générale, il s’agit d’une stratégie de communication qui se base sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’un processus complet, de veille, de recherche, de sélection, d’écoute et d’interaction.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de Community management, de Social media management ou encore d’Inbound marketing ? Toutes ces pratiques relèvent du Social selling.

57% des décisions d’achat se font bien avant le premier contact avec le commercial d’une marque. Il est donc essentiel de pouvoir être présent au bon moment au bon endroit. Et quel meilleur endroit que les réseaux sociaux pour entrer en contact avec vos prospects ?

C’est là qu’interviennent l’animation des pages de votre marque sur les réseaux sociaux, la promotion de vos contenus (en particulier vos contenus d’inbound marketing) et toutes les pratiques de communication et de marketing dont vous disposez.

On associe souvent le social selling à une de ses composantes “clés” : l’employee advocacy. Mais on peut parfaitement se passer de cette pratique, selon nous. Mais avant d’en expliquer davantage, qu’est-ce que l’employee advocacy ?

 

L’employee advocacy : qu’est-ce et pourquoi ce concept dérange ?

Si employee advocacy et social selling sont liés, on peut facilement les séparer. Et c’est d’ailleurs ce que nous préconisons à titre personnel.

Grossièrement, le Social selling consiste à utiliser les réseaux sociaux pour communiquer et vendre en tant que marque. L’employee advocacy, une pratique éventuelle du Social selling donc, consiste à utiliser les comptes personnels de vos collaborateurs pour parler et promouvoir votre marque.

L’employee advocacy pose certaines questions éthiques du point de vue de la démarcation vie privée/vie professionnelle. C’est après tout le compte personnel, les contacts personnels et les actes personnels d’un collaborateur qui sont concernés. Si vos collaborateurs sont à 100% enthousiastes vis-à-vis de votre marque et envieux de parler d’elle autour d’eux, vous n’allez pas vous en priver. En revanche, “forcer” l’employee advocacy est selon nous contre-productif : un collaborateur non convaincu ne risque pas de convaincre à son tour ses contacts et on peut, de toute façon, se questionner sur la légalité d’imposer une telle pratique contre le gré d’un collaborateur.

 

Le social selling, lui, est un concept bien plus large qui, selon nous, peut facilement se passer d’employee advocacy. Par exemple, un community manager qui gère la page Entreprise de votre marque parle, non pas en son nom personnel, mais au nom de votre marque, ne relève-t-il pas du Social selling ? Il communique et vend vos services ou produits via les réseaux sociaux, ce qui correspond tout à fait à la notion de Social selling (vente sociale) ; mais il le fait avec le compte de la marque et son compte personnel, lui, reste personnel (ce n’est donc pas de l’employee advocacy).

 

Voici pourquoi nous conseillons de faire du social selling sans utiliser les profils personnels des collaborateurs. Un compte dédié peut facilement être créé pour l’occasion et permettre des pratiques similaires. Être présent sur les réseaux sociaux est une excellente opportunité pour vendre mieux et vendre davantage vos services ou produits. S’en priver reviendrait à se fermer des portes pourtant grandes ouvertes.

Cédric P.

Cédric met en œuvre son expertise en rédaction web et en Community management pour aider les TPE à émerger sur le web. Il est spécialisé en Content marketing et possède la certification Inbound marketing.

Restons en contact

Restons en contact

Des infos pertinentes, des idées, pas de spam, laissez nous votre mail.

Inscription confirmée, merci!