Quel que soit son sujet ou son but, un site vise généralement la conversion de ses internautes de passage en “clients” fidèles. L’on peut placer nos boutons Call-to-action sur nos pages et espérer que cela suffira. Mais pour vraiment utiliser le potentiel de son interface au maximum, s’intéresser au design peut apporter de nouveaux leviers de conversion. Avoir quelques connaissances en la matière est donc particulièrement intéressant.

Que vient faire le design dans la conversion de mes internautes ?

En anglais, le CCD (Conversion-Centered Design) consiste à créer une expérience utilisateur qui pousse l’internaute vers votre objectif. Plutôt que d’attendre que les internautes cliquent sur les boutons de Call-to-action, un tel design travaille activement à leur conversion.

Concrètement, on peut facilement comparer cela aux magasins Ikéa et à ses chemins détournés pour trouver la sortie. Pourquoi ne peut-on pas simplement prendre l’article que l’on souhaite et trouver directement la caisse dans ces magasins ? Parce que les gérants de la marque veulent donner la possibilité aux clients de voir le plus grand nombre possible de leurs articles. Plus ils en voient, plus longtemps ils restent en magasin, plus ils seront susceptibles d’acheter davantage.

Le design centré sur la conversion fonctionne sur le même schéma et poursuit le même objectif. Cette forme de marketing s’appuie sur des règles fondamentales de webdesign et sur la psychologie pour guider l’internaute sur les pages de votre site.

Téléchargez l’ABCdaire de l’Inbound marketing pour découvrir en 26 termes cette nouvelle approche.

 

Les 7 règles fondamentales du web design

Les 4 premières concernent des éléments purement visuels :

  1. Encapsulation
  2. Contraste et couleurs
  3. Signaux directionnels
  4. Espaces blancs

 

Les 3 autres renvoient à des éléments psychologiques :

  1. Urgence et rareté
  2. “Essayez avant d’acheter”
  3. Preuve sociale

 

On peut utiliser ces 7 éléments sur des landing pages, bannières, sidebars ou sur n’importe quelle partie de votre site où vous voulez attirer l’attention.

 

1. Encapsulation

Qu’est-ce que l’encapsulation ? Il s’agit d’inclure un élément dans un autre. En design, l’encapsulation peut consister à inclure un bouton de Call-to-action dans un encadrement spécial. On peut aussi utiliser des formes comme des cercles et jouer sur le contraste et les couleurs pour attirer l’attention des internautes sur le bouton concerné.

 

2. Contraste et couleurs

Il faut que le Call-to-action soit bien visible, par le jeu des couleurs et du contraste. Utiliser une forme qui sort du lot accentuera l’effet. Certains recommandent aussi d’utiliser la théorie des couleurs quand d’autres trouveront le contraste bien plus essentiel.

A noter que la théorie des couleurs suppose que chaque couleur évoque certaines émotions, selon l’imaginaire collectif :

Noir : Sérieux
Brun : Sain
Rouge : Danger, Excitation
Bleu sombre : Calme, Confiance
Bleu clair : Décontracté, Jeune
Or : Conservateur, Élégance
Gris : Intégrité, Maturité, Neutralité
Vert : Confort, Croissance, Positif
Métallique : Élégance, Fortune
Orange : Positif
Pastelles : Sensibilité, Douceur, Jeunesse
Rose : Jeunesse, Chaleureux
Violet : Royal
Blanc : Pureté, Propreté, Honnêteté
Jaune : Positif, Prudence

Vous pouvez utiliser ces couleurs et jouer sur leur contraste pour créer un sentiment d’urgence ou au contraire de sécurité. Le but est d’insuffler le genre d’émotions qui aidera à atteindre votre objectif.

 

3. Signaux directionnels

Au travers du design, dirigez vos internautes vers vos Call-to-action. Des signaux visuels permettent d’amener l’internaute au bon endroit. Par exemple, des flèches attireront l’attention vers le grand titre ou bouton de votre choix.
De même, des illustrations de personnes ou d’animaux qui regardent dans une direction inciteront l’internaute à regarder dans la même direction.

 

4. Espaces blancs

Les espaces blancs permettent de créer des zones vides autour des éléments importants afin de les faire ressortir. Ils empêchent le contenu de se noyer dans sa propre masse. Trop d’éléments réunis ensembles les rendront individuellement moins visibles. L’internaute verra un amas d’information sans se concentrer sur une partie en particulier.
Avec les espaces blancs, l’œil peut se focaliser sur certains éléments de votre choix. Ainsi, l’internaute a plus de chance de voir ce que vous voulez lui montrer et de cliquez là où vous le souhaitez.

 

5. Urgence et rareté

Parfois, les internautes ont tendance à trop réfléchir et traînent des pieds quand ils doivent prendre une décision. S’ils savent que votre offre est permanente, ils ne seront pas pressés à moins d’en avoir besoin immédiatement. Faites-leur savoir que votre offre ne sera pas forcément toujours d’actualité.

Cela peut se résumer à afficher la quantité de produits encore en stock, à partir de quelle date le prix augmentera, combien de places sont encore disponibles, la durée avant la fin d’une promotion, etc.
Cette information doit être près du bouton d’appel à l’action. Créez un sentiment d’urgence, sans aller dans l’extrême. Ne placez pas un décompte de 90 secondes qui devra forcément repartir à zéro une fois le temps écoulé.

 

6. “Essayez avant d’acheter”

Donnez un avant-goût de vos produits. Cela peut être par un sildeshow avec des images haute résolution, une vidéo, un chapitre d’un e-book téléchargeable en pdf ou placé sur un billet de blog avec un bouton d’appel à l’action, etc. Cela rend votre offre plus crédible et concrète. L’internaute se sentira plus en confiance. Cela l’aidera à prendre une décision.
De plus, cela peut vous éviter de devoir gérer des demandes de renvois de produits ou de mauvais commentaires en ligne.
Soyez créatif dans votre façon de vous présenter et dans le choix de votre échantillon.

 

7. Preuve sociale

Disséminer correctement des preuves sociales est important pour la conversion. Cela concrétise votre offre par le biais de personnes ayant déjà eu recours à vos produits ou services. Cela ajoute de l’authenticité et de la crédibilité en montant que d’autres personnes vous ont déjà fait confiance, et à juste titre.
Attention malgré tout : si la preuve sociale peut apporter une grande plus-value dans la conversion, elle peut aussi amoindrir l’efficacité de la conversion. Les avis et témoignages clients doivent paraître réels et honnêtes. On ne doit pas sentir que vous avez sélectionné ceux qui vous arrangent ou même que vous en avez créés vous-mêmes de toutes pièces.

 

Pourquoi utiliser le design dans la conversion des prospects ?

Le désordre est l’ennemi numéro 1 pour un design efficace. Il perd les internautes, les distrait et les empêche de focaliser leur attention sur votre offre. Beaucoup de propriétaires de site Internet sont tentés d’utiliser un design préfait qui leur plaît et d’y ajouter un bouton d’appel à l’action. Mais le design choisi n’est pas forcément pensé pour la conversion ou dans l’idée d’y inclure un bouton d’appel à l’action.

Avec les principes de webdesign cités plus haut, vous pouvez demander ou faire un design qui est pensé pour la conversion. De façon générale, ce type de design réduit le désordre et affiche clairement aux visiteurs les produits ou services que vous voulez qu’ils voient.

 

Quelques points supplémentaires à prendre en compte

Bien entendu, les 7 points évoqués plus haut ne sont pas exhaustifs mais représentent plutôt des fondations solides pour un webdesign qui transforme efficacement les internautes en clients.

Quelques points supplémentaires peuvent compléter ces fondations.

Les liens : Pour une landing page dédiée à un objectif unique, il est conseillé de placer un seul lien qui mènera par exemple à l’inscription à la newsletter si tel est l’objectif. Éviter d’ajouter d’autres liens aidera l’internaute à se focaliser sur le lien de votre choix et à ne pas se disperser ou quitter la page par un lien annexe.

Le contenu texte joue aussi un rôle important dans la conversion. Bien écrit et efficace, il optimisera vos chances. Le design doit le mettre en valeur et ne pas distraire et éloigner l’internaute du texte.

Le bouton d’appel à l’action : Le faire apparaître dès la première page, sans avoir à scroller vers le bas, devrait aider votre bouton à attraper l’attention de l’internaute sans le distraire par la suite quand il découvrira le contenu de la page.

Les sidebars : Placer une inscription à la newsletter, des pubs, les liens vers vos réseaux sociaux, le fil RSS et bien d’autres informations sur le côté de votre page, dans une sidebar, est plutôt fréquent. Si fréquent que les internautes, habitués, ignorent ces parties (sauf s’ils viennent précisément chercher l’un des éléments cités). Si le but de votre page est d’attirer l’attention sur l’un de ces éléments, il serait donc préférable de le placer ailleurs pour mieux le mettre en avant.

 

(Traduction libre d’Elegantthemes)

Cédric P.

Cédric met en œuvre son expertise en rédaction web et en Community management pour aider les TPE à émerger sur le web. Il est spécialisé en Content marketing et possède la certification Inbound marketing.

Restons en contact

Restons en contact

Des infos pertinentes, des idées, pas de spam, laissez nous votre mail.

Inscription confirmée, merci!